Physiologie de Georges Palante
51

Physiologie de Georges Palante

Auteur(s) 
Parution 
16/01/2002
Editeur(s) 

Les Avis

Photo de profil
L'Un contre la masse !
Dans son roman "Le Sang Noir" (un chef-d'oeuvre !), Louis Guilloux immortalise Georges Palante, dit Cripure (d'après la "Critique de la raison pure" d'Emmanuel Kant). Un héros romanesque...malgré lui. Mais qui était ce Georges Palante (1862-1925) ? Un philosophe nietzschéen qui vivait avec une fille à matelots illettrée ? Un prof de philo qui corrigeait ses copies dans des hôtels borgnes ? Un provocateur de duels ? Palante est un philosophe de la révolte individuelle. Qui déclare que le travail est un dévoreur de temps, d'énergie et de liberté. Qui refuse de suivre les moutons de Panurge, qui refuse l'esprit de clan, qui attaque en règle l'instinct grégaire, le groupe vulgaire, brutal et lourd de bêtise. Il propose l'ironie qui pratique l'éviction avec virtuosité. Il célèbre l'individu, sa force, sa puissance. L'Un contre la Masse. L'Un contre la soumission aux idées mâchées "rien que pour vous", aux idoles préfabriquées "rien que pour vous". Il revendique l'athéisme social sans tomber-sombrer dans le nihilisme. Il pratique le dédain, le mépris contre le déterminisme social ambiant, le pouvoir et ses influences. Il s'isole et se promène parmi les hommes comme s'ils étaient les arbres d'une forêt. Oui, oui et oui, j'insiste lourdement, il faut lire (et relire sans cesse) George Palante pour...rester debout et regarder loin !
Répondre0
5
Commenter

Partagez votre avis

La fiche

Résumé

Depuis son prix Médicis-essai pour La sculpture de soi, Michel Onfray n'a cessé de s'imposer comme l'un des meilleurs essayistes de sa génération. Cet essai sur Georges Palante est de fait, le premier livre écrit par Michel Onfray. Il l'a publié, voici quinze ans, aux édition Folle Avoine - qui n'existent plus - et sa réédition s'imposait, tant s'y résume et s'y annonce toute la philosophie de l'auteur. Qui était Georges Palante ? Peu de gens se souviennent de ce philosophe si particulier, et rares sont ceux qui le lisent encore, bien que ses « oeuvres complètes » soient en voie de réédition, pour février 2002, aux éditions Alive. Pourtant, Palante (1862 - 1925) était un personnage essentiel du paysage philosophique de ce début de siècle. Louis Guilloux en avait même fait le modèle de son héros dans Cripure (c'est-à-dire : « critique de la raison pure »). Nietzschéen, engagé à gauche, aristocratique et libertaire, théoricien de « L'Ariste » (concept résumant son idéal aristocratique et artiste), Palante enseigna la philosophie et eut une existence assez misérable (alcool, drogue, mauvaises fréquentation...) qui le mena à un suicide tragique. Pour Michel Onfray la figure de ce philosophe est donc, en quelque sorte, inaugurale. C'est là, dans son oeuvre, qu'il a puisé les concepts et la vision d'un monde dont il n'a cessé depuis d'explorer les thèmes (hédonisme, anarchisme, primauté du corps). Son essai est, à la fois, une biographie, un commentaire et un prolongement de l'oeuvre de Palante : il est écrit dans une langue pure et sensible. On peut s'attendre, avec la réédition de ce livre, à une presse pleine de curiosité et d'intérêt pour cet « illustre inconnu » enfin ressuscité.

découvrir Michel Onfray

Fiche technique

Code EAN/ISBN 
9782246629511
EAN numérique 
9782246780397
Code hachette 
3767779
Collection 
Essais Français
Nombre de pages 
252
Format :
130 x 205 mm
Prix 
19.90 €
découvrir l'éditeur

On en parle dans le mag