Déserteur
32

Déserteur

Auteur(s) 
Thématique 
Parution 
17/08/2016
Editeur(s) 

Les Avis

Photo de profil
De l'utilité de la technologie
L'univers est à la fois futuriste et réel. Le personnage qu'on suit paraît attachant mais se noie rapidement dans les longueurs de la deuxième partie du roman. Si le propos et les arguments avancés sont intéressants, l'histoire est trop contemplative à mon goût, elle manque de piment. Si le sujet vous intéresse, n'hésitez pas à aller lire cette histoire. Il y a des réflexions pertinentes sur la société. Mais n'attendez pas de rebondissements à gogo, vous seriez déçus.
Répondre0
2
Commenter
Photo de profil
Humain vs machine
J’ai trouvé le quatrième de couverture alléchant mêlant l’actualité et la technologie, je n’ai pas été déçue. J’ai découvert un auteur à la plume incisive, directe et percutante qui retranscrit parfaitement l'atmosphère oppressante ressentie par les soldats.C’est le basculement psychologique du personnage dans cet environnement qui m’a particulièrement séduit et j’ai apprécié la réflexion sur une telle guerre technologique et les questions morales et éthiques qu’elle pose indubitablement.
Répondre0
4
Commenter

Partagez votre avis

La fiche

Résumé

Qui se cache derrière le « Je » de ce journal intime ? Un jeune hacker talentueux en quête d’engagement, dans une France décharnée qui vient de déclarer la guerre au califat. Par désespoir amoureux, il décide de rejoindre l’armée. On lui confie aussitôt la programmation des drones qui survolent nos confl its, les ratissant « cliniquement ». Envoyé en mission sur une base militaire du Proche-Orient, il découvre alors de jeunes soldats à la ferveur broyée par l’inaction. Les drones mènent désormais la guerre à leur place. « Je », ostracisé, pianote à l’infini la défense d’un pays qui déshumanise le combat pour mieux tuer. 
 
En nous plongeant dans un futur si proche qu’il nous ressemble et dans les entrailles d’une jeunesse aux causes floutées, Boris Bergmann nous livre un roman aussi dompté qu’agile. Une lecture ardente servie par un style vif et ingénieux qui nous transporte dans une fascinante expérience de terrain où le sol ne fait que se dérober.

Avec Déserteur, Boris Bergmann a remporté le Prix des Jeunes Romanciers Le Touquet-Paris-Plage Prix du Jury 2016.
 

À propos de Viens là que je te tue ma belle :
 
« La critique littéraire lui décerne un 18/20. »
Frédéric Beigbeder, Playboy
 
« Il a failli ravir le prix de Flore à Amélie Nothomb. La révélation
littéraire de cette rentrée, à défaut d’une fin de siècle. »
Philippe Combres, Double
 
« Avec son style choc et épuré, Boris Bergmann fait jaillir des
étincelles de poésie, presque de maturité. »
Julia Cerrone, Paris Match
découvrir Boris Bergmann

Fiche technique

Code EAN/ISBN 
9782702160497
EAN numérique 
9782702159996
Code hachette 
3260699
Nombre de pages 
232
Format :
135 x 216 mm
Prix 
17.00 €
découvrir l'éditeur

On en parle dans le mag