"Mer agitée" : entretien avec Christine Desrousseaux

06/03/2017

Familière de l'univers du polar, Christine Desrousseaux arrive au catalogue des éditions Kero avec Mer agitée, un roman battu par les vents et les vagues dans lequel le lecteur plonge littéralement à la faveur du journal de baignades d'un homme veillissant. Un ouvrage empreint de mélancolie qui ne résiste pas à la tentation de l'enquête comme nous l'explique ici l'auteur. 

Après avoir publié plusieurs romans policier, c'est du côté de la littérature blanche et sur une côte sauvage battue par les vents que nous emmène Christine Desrousseaux. Avec Mer agitée, à paraître aux éditions Kero le 15 mars, elle s'est glissée dans la peau de Jean, un homme âgé rédigeant un journal de baignades. La saison avance, l'eau de la Manche a beau refroidir et Jean puise chaque jour une force insoupçonnée dans cet élément qui l'absorbe et le nourrit quand Léo, son petit-fils militaire, profite d'une permission pour se réfugier chez lui. Une jeune fille disparaît, les soupçons se portent sur le jeune homme et le roman ne peut alors résister à la tentation de l'enquête. 

 

Christine Desrousseaux : "Je crois que ça m'a plu d'être cet homme vieillissant" 

 

Pour MyBOOX, l'auteur évoque ici le journal comme forme d'écriture, le choix du décor et l'émergence des personnages ou encore la genèse de ses romans. Sorte d'alter ego masculin de la romancière, Jean lui aura permis d'explorer un autre soi-même : "Je pense qu'il y a toujours une sorte de plaisir pour l'auteur à changer d'âge, à changer de sexe, à devenir une autre personne", explique t-elle notamment. 

 

Et pour écouter le "pitch" de Mer agitée par l'auteur, c'est par ici : 

 

Noémie Sudre 

Commentaires
Soyez le premier à laisser un commentaire !