Ses infos 

Date de naissance : 25/12/1959

Genre : masculin

E-mail : thierry.cousteix@wanadoo.fr

Ils le suivent (58)
  • Solera .
  • Palimpseste 8
  • Jostein Alias
tous
Il les suit (37)
  • Solera .
  • I B
  • Monique Barbet
tous
Vous êtes sur le profil de THIERRY COUSTEIX
"Je divise toutes les oeuvres en deux espèces : celles que j'aime et celles que je n'aime pas." Tchékhov. Ici je ne parlerai que des livres que j'aime.  
Lecteur Officiel

Critique de "Nevada"

Sa note:
«...un cri qui deviendra l’Amérique.» 03/09/2012 par
Cette critique a été lue 273 fois
  • 2 avis positifs
  • 1

CritiqueDix nouvelles originales d'une déchirante et dépressive Amérique, délicieusement déchiquetée par Claire Vaye Watkins.

C'est une première publication de Claire Vaye Watkins (26 ans), et à mon humble avis, c'est une auteure singulière qu'il faudra suivre de près si vous aimez l'univers impitoyable de Cormac McCarthy.
Traduction impeccable de Elsa Maggion : rendons hommage aux traducteurs trop souvent oubliés qui travaillent dans l'ombre.

Claire raconte l'Amérique de l'Ouest et ses misérables ruées vers l'or, ses déserts humains et ses coyotes irradiés aux essais nucléaires, ses machines à sous perdues d'avance et ses "passes" de caravanes, ses lumières chimériques de Las Vegas et ses rêves de western, ses duels au soleil et son fantôme noir et blanc de Grégory Peck, ses amours préfabriqués de mobile home et de bières chaudes illsusoires, ses yuccas épineux et ses montagnes violettes...Welcome to Nevada !

La plus longue des nouvelles (une petite cinquantaine de pages) intitulée "Le plus-que-parfait, le passé continu, le passé simple" reste la meilleure.
Terriblement efficace, efficacement désespérante, terriblement désespéré.
L'histoire du Cherry Patch Ranch, un triste bordel en plein désert. Où traînent les guêtres de Chyna la métisse Shoshone à la jupe plissée écossaise (cadeau d'un client attentionné), Trish l'épileuse, Bianca et sa "cicatrice de césarienne rose et cireuse dépassant de sa culotte rouge", Army Amy (spécialiste de l'uniforme) et Darla "au bustier noir et au nuage de paillettes argentées autour des yeux".
Avant d'être un bar, puis un bordel, le Cherry Patch Ranch était un élevage de paons bleus d'Asie...mais les filles avaient toujours rapporté plus d'argent que les oiseaux...Alors maintenant les hommes viennent y perdre leurs dernières plumes.

L'Amérique a tellement de choses à se rappeler...

"Pourquoi es-tu d'une telle lenteur ?
- Je sais pas exactement, Mam'zelle, mais ça doit être parce que j'ai tellement de choses à me rappeler."

Claire Vaye Watkins pousse un premier cri (cri primal ?), cri féroce, un cri du coeur, un cri du corps...à la vie, à la mort.
Comme une onde de choc, vibrante et troublante, ses mots devraient rencontrer un écho retentissant auprès de lecteurs à la peau sensible.
Remuant !






  • Partager :
  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Myspace
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Technorati
  • Partager sur Wordpress
  • Partager sur Typepad
  • Partager sur Digg
  • Partager sur Google
  • Partager sur Netvibes

Bienvenue, souhaitez-vous laisser un commentaire ?

15/09/2014

Commentaire:

  • 1 commentaire
  • Merci de ce conseil,encore un à rajouter à ma très longue liste.......

Recommandation du Club de lecture Littérature
  • La peau de l'ours
    Virginie Neufville

    Virginie

    Officiel 1258 livres

    La peau de l'ours Recommandé par Virginie Neufville

    Le narrateur, hybride monstrueux né de l'accouplement d'une femme avec un ours, raconte sa vie ...

  • Une lettre de vous
    Sylvain Valla

    Sylvain

    3 livres

    Une lettre de vous Recommandé par Sylvain Valla

    Mars 1912. La jeune et obscure poétesse Elspeth Dunn ne connaît d'autre horizon que celui de ...

Critiques du Club de lecture Littérature
  • La peau de l'ours
    Virginie Neufville

    Virginie

    Officiel 1258 livres

    Ma vie d'ours L’avis de Virginie Neufville sur La peau de l'ours

    Depuis toujours, les hommes vivaient sur le territoire des ours sans se côtoyer. Parfois, il était ...

  • La Petite-Fille de Menno
    Sylvie Sagnes

    Sylvie

    1 livre

    Admirable L’avis de Sylvie Sagnes sur La Petite-Fille de Menno

    "- Que s'est-il passé ? demanda-t-il. Je veux dire : pourquoi a-t-il fait ça ? - Il disait ...

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité