Ses infos 

Genre : feminin

Ils la suivent (57)
  • Solera .
  • Jul .
  • Valentine .
tous
Elle les suit (46)
  • Solera .
  • Jul .
  • Valentine .
tous
Vous êtes sur le profil de Tasha L.
"Les mots qu'on n'a pas dits sont les fleurs du silence."  
Lecteur Officiel

Critique de "Les yeux d'Elsa"

Sa note:
Tant d'amour 08/11/2010 par
Cette critique a été lue 346 fois
  • 4 avis positifs
  • 0

Critique"Aucun mot n'est trop grand trop fou quand c'est pour elle" écrivait le poète amoureux... Alors il a inventé mille mots, mille phrases pour chanter son amour à Elsa, femme chérie et célébrée dans ce recueil et pour adresser dans le même temps à ses compatriotes une invitation à la Résistance. Le poète courtois, le chevalier à la plume enchantée est aussi un patriote et un résistant qui sait que les mots peuvent dire l'amour tout autant que la révolte, et qu'en se battant pour ce en quoi il croit, il se bat aussi pour que l'amour ne cesse jamais d'exister...

  • Partager :
  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Myspace
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Technorati
  • Partager sur Wordpress
  • Partager sur Typepad
  • Partager sur Digg
  • Partager sur Google
  • Partager sur Netvibes

Bienvenue, souhaitez-vous laisser un commentaire ?

01/11/2014

Commentaire:

Recommandation du Club de lecture Poésie et Théâtre
  • Nouvelles du Plateau S
    Nath G

    Nath

    74 livres

    Nouvelles du Plateau S Recommandé par Nath G

    Dans un sanatorium situé sur les hauteurs d'un plateau symbolique aux environs de Tokyo, la vie des ...

Critiques du Club de lecture Poésie et Théâtre
  • Le spectateur condamné à mort
    Sophie Masteau

    Sophie

    Officiel 780 livres

    Pas de cadavre ! L’avis de Sophie Masteau sur Le spectateur condamné à mort

    Passé maître dans la dénonciation de l'absurdité de notre monde, Matéï Visniec, auteur roumain ...

  • Le mot progrès dans la bouche de ma mère sonnait terriblement faux
    Sophie Masteau

    Sophie

    Officiel 780 livres

    Théâtre très noir et morbide L’avis de Sophie Masteau sur Le mot progrès dans la bouche de ma mère sonnait terriblement faux

    Il faut avoir un petit peu le moral pour aborder ce texte car l'optimisme n'est pas au ...

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité