Ses infos 

Date de naissance : 08/03/1972

Ils la suivent (83)
  • Laetitia .
  • Palimpseste 8
  • Abigail A.
tous
Elle les suit (24)
  • Abigail A.
  • Jostein Alias
  • Bouba BART
tous
Vous êtes sur le profil de Victoire Nguyen
Un livre qui a l'épaisseur et le poids d'un pain de seigle. Je l'émiette chaque matin. Les livres ne disparaîtront jamais. Il y aura toujours deux mains pour accueillir un peu de langage, quelqu'un pour s'éloigner de la tribu et recopier les écritures que font les étoiles dans le ciel (La grande Vie de Christian Bobin)  
Lecteur Officiel

Critique de "Mon coeur qui est maître de moi..."

Sa note:
L'amour de loin 06/10/2012 par
Cette critique a été lue 211 fois
  • 1 avis positif
  • 0

CritiqueCet ouvrage permet un face à face poétique entre deux sommités de la poésie lyrique axée sur ce thème si essentiel de la littérature médiévale: "L'amour courtois". Il s'agit ici de mettre en valeur les lais, rondeaux de Christine de Pisan et les ballades et rondeaux de Charles d'Orléans. Tous deux sont nés et ont vécu entre le XIVème et le XVème siècles. Christine de Pisan, née à Venise en 1364 est veuve très tôt. Très érudite de par l'éducation qu'elle a reçue de ses parents, elle a pu subvenir à ses besoins grâce à son talent littéraire. Charles d'Orléans est né trente ans après la naissance de Christine de Pisan. Il a eu une vie assez rude puisqu'il a été prisonnier des Anglais pendant 25 ans après la bataille d'Azincourt. Ses compositions sont très mélancoliques. Elles chantent la perte de l'amour et la solitude d'une âme esseulée sans sa Dame. Il faut insister sur le fait qu'il a été confronté très tôt à la mort de ses deux épouses aimées. Personnellement, j'aime beaucoup les poèmes de Charles d'Orléans. Je les préfère même à ceux de Christine de Pisan, son aînée. Cependant, on ne peut pas désavouer le talent littéraire de cette Dame de haut lignage. Elle a su faire preuve d'inventivité avec des rondeaux à réponses.

Les éditions Alternatives et la collection Pollen met en présence ces deux personnages au destin singulier pour les faire chanter l'amour. Il faut savoir que ces deux poètes n'ont fait que se croiser à la Cour mais sans jamais entrer en joute. A propos de Charles d'Orléans, Christine de Pisan dira de lui qu'il est "aimable, beau de corps, de très douce et bonne physionomie, gracieux en ses plaisirs, riche dans ses habillements, excellent cavalier, bon danseur, aimant à rire et à s'amuser avec les dames".

Je vous recommande ce livre car il nous fait découvrir une poésie assez méconnue et en plus c'est une occasion pour découvrir les merveilleuses enluminures de Diane Calvert.

  • Partager :
  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Myspace
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Technorati
  • Partager sur Wordpress
  • Partager sur Typepad
  • Partager sur Digg
  • Partager sur Google
  • Partager sur Netvibes

Bienvenue, souhaitez-vous laisser un commentaire ?

02/10/2014

Commentaire:

Recommandation du Club de lecture Poésie et Théâtre
  • Nouvelles du Plateau S
    Nath G

    Nath

    68 livres

    Nouvelles du Plateau S Recommandé par Nath G

    Dans un sanatorium situé sur les hauteurs d'un plateau symbolique aux environs de Tokyo, la vie des ...

Critique du Club de lecture Poésie et Théâtre
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité