• Accueil /
  • Biographie de Jean d' Ormesson
Jean d' Ormesson

Jean d' Ormesson - Biographie

15/01/2012

Jean d’Ormesson est écrivain. Né en 1925 dans une famille aisée, Jean d’Ormesson reçoit une éducation privilégiée. Avec un père ambassadeur de France, il passe une partie de son enfance à l’étranger, en Allemagne, Roumanie et au Brésil. Brillant élève, Jean d’Ormesson intègre Normale Sup et obtient son agrégation de philosophie. Il entame alors une carrière de haut fonctionnaire à l’UNESCO en tant que président du conseil international de philosophie et des sciences humaines. En 1970, il est nommé directeur du Figaro. Un an plus tard, son roman La Gloire de l’Empire rencontre un grand succès et remporte le grand prix du roman de l’Académie française. Jean d’Ormesson accède enfin au statut d’écrivain reconnu. Une vingtaine d’autres romans voient le jour. En 1973, il est élu à l’Académie française.

 

Photo : de-cholet Licence : Creative commons

  • Envoyer
  • Imprimer
  • Partager :
  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Myspace
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Technorati
  • Partager sur Wordpress
  • Partager sur Typepad
  • Partager sur Digg
  • Partager sur Google
  • Partager sur Netvibes

Ils aiment Jean d' Ormesson

Les critiques des livres de Jean d' Ormesson

Que sais-je ?

L'idée émise par Flaubert d'un roman sur rien ne finit pas d'interroger les écrivains. Avec l'esprit malicieux qu'on lui connaît, Jean d'Ormesson s'en empare, opposant le tout de l'univers dont il tente une brève histoire au rien qui le précède, l'en-deçà de " l'explosion primitive d'où ...

0 avis positif
Rendez-nous Voltaire !

Mais que lui est-il passé par la tête ? Envie de jouer aux petits soldats de plomb ? Pourquoi fondre sa conversation dans le même métal cependant ? Et s'il avait besoin de se distraire, de s'amuser un peu, et on le comprendrait, pourquoi, lui l'Académicien, s'est-il laissé convaincre par ...

19 avis positifs
Mince !

Je ne suis pas adorateur des yeux bleus et chemises assorties de Jean d'Ormesson lors de ses apparitions télévisées. J'ai cependant apprécié quelques-uns de ses écrits philosophiques qui manifestent un talent certain de prosélytisme de son goût et art de vivre. J'ai un penchant par ...

0 avis positif
Le vertige du monde

"En démocratie, le premier venu a le droit de s'installer au comptoir du Café du Commerce et de commenter les faits et gestes du gouvernement au pouvoir et de l'opposition. Ce livre est une sorte de Café du Commerce de la cosmologie et de l'histoire du monde. L'auteur a pris la posture du ravi de ...

8 avis positifs
Il y a des livres qui déploient des images dans notre...

Ce qui vient à l'esprit lorsqu'on veut qualifier ce livre, c'est une débauche d'oxymores, érudition simple, gravité réjouissante, profondeur légère. Notre réflexion est à tout moment bousculée, sollicitée. On voudrait s'arrêter à chaque page pour noter ces phrases qui sonnent comme des ...

3 avis positifs
Recommandation du Club de lecture
  • Les heureux et les damnés
    JayBe Meschi

    JayBe

    0 livre

    Les heureux et les damnés Recommandé par JayBe Meschi

    Anthony et Gloria, beaux, jeunes et doués, forment un couple obsédé par l'argent, prêt à tout ...

Critiques du Club de lecture
  • Plus tard, je serai moi
    Sophie Masteau

    Sophie

    Officiel 724 livres

    L'adolescence L’avis de Sophie Masteau sur Plus tard, je serai moi

    "Manifestement, à l'adolescence de leurs enfants, les parents ont tendance à avoir un comportement ...

  • Epépé
    Sophie Masteau

    Sophie

    Officiel 724 livres

    Un pays de nulle part L’avis de Sophie Masteau sur Epépé

    Budaï est un grand linguiste qui part à une conférence à Helsinki en avion et se retrouve dans ...

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité