• Accueil /
  • Biographie de Eliette Abécassis
Eliette Abécassis

Eliette Abécassis - Biographie

Après des études en hypokhâgne et khâgne au lycée Henri IV à Paris, Eliette Abécassis est diplômée de l'Ecole nationale supérieure et obtient une agrégation de philosophie. Elle publie son premier roman, Qumran, en 1996. Ce polar métaphysique connaît un grand succès ; il est aujourd'hui traduit dans dix-huit langues. Un an plus tard, elle publie son second roman,  L'Or et la cendre.

 

Son roman suivant, La Répudiée, lui vaut le prix des Ecrivains croyants. En 2002, Mon père est sélectionné pour le prix Goncourt et le prix Femina. Clandestin fait aussi partie des candidats au prix Goncourt en 2003.

 

Mais c'est surtout Un heureux événement, dans lequel Eliette Abécassis relate son expérience de parturiente, qui marque la rentrée littéraire 2005. Fustigeant le bonheur de la maternité ancré dans notre société, son livre résonne comme un pamphlet. En 2006, elle participe à deux collectifs dont La Cité de Dieu et Va y avoir du sport !, recueil de nouvelles illustrées.

 

En 2007, elle signe un essai en collaboration avec Caroline Bongrand, Le Corset invisible, dans lequel elle dénonce les nouveaux carcans invisibles que la société impose aux femmes - être toujours plus mince et toujours plus jeune.

 

Source : Editions Albin Michel
(Photo : © Frédéric Chiche)

 

  • Envoyer
  • Imprimer
  • Partager :
  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Myspace
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Technorati
  • Partager sur Wordpress
  • Partager sur Typepad
  • Partager sur Digg
  • Partager sur Google
  • Partager sur Netvibes

Ils aiment Eliette Abécassis

Les critiques des livres de Eliette Abécassis

psychanalyse

Je ne suis pas une férue de textes psychanalitiques, ni de ses théoriciens. Alors je me suis parfois sentie un peu perdue au milieu de tous ces grands noms énumérés. Et puis le récit peine à démarrer vraiment. La fameuse lettre ne fait son apparition que tardivement. Et, au final, ce ...

0 avis positif
Une transmission réelle mais sans personnage porteur.

Le héros a les réactions de son écrivaine. Tel Gustave Flaubert qui clamait "je suis Madame Bovary", Eliette Abécassis se véhicule dans la peau d'un jeune étudiant. En tant que professeur, elle déploie un côté masculin attendu au sein d'une intrigue qui, elle, est palpitante !

0 avis positif
Passionnant

Aussi passionnant qu'érudit !

0 avis positif
Le poids de la culture

Ce livre, à travers l'histoire d'Anna, questionne le poids de la culture religieuse. Anna est une jeune femme qui a pu civilement s'émanciper de son mari, par le divorce, mais qui ne peut s'en détacher religieusement tant que celui-ci ne lui a pas accordé le guet. Une pratique juive qui permet ...

4 avis positifs
Un tres bon livre. Il nous apprend des choses sur la...

Un tres bon livre. Il nous apprend des choses sur la religion juive. L'histoire est mélée entre une histoire d'amour et de l'autre côté un chantage infernal avec l'ex-mari.

2 avis positifs
Recommandation du Club de lecture
  • Le non de Klara
    Violaine BELOUARD

    Violaine

    56 livres

    Le non de Klara Recommandé par Violaine BELOUARD

    Ce récit se présente sous la forme d'un journal, celui d'Angélika, l'amie et belle-sœur de Klara ...

  • Resurrectio
    Virginie Neufville

    Virginie

    Officiel 1290 livres

    Resurrectio Recommandé par Virginie Neufville

    Marie se réveille un matin dans un laboratoire, le corps recouvert de cicatrices. A son chevet se ...

Critiques du Club de lecture
  • Les hommes meurent, les femmes vieillissent
    Nathalie Vanhauwaert

    Nathalie

    246 livres

    Portraits de femmes L’avis de Nathalie Vanhauwaert sur Les hommes meurent, les femmes vieillissent

    Il y a quinze ans, Alice a créé l'Eden, son institut de beauté. L'Eden, ce n'est pas un institut ...

  • Le spectateur condamné à mort
    Sophie Masteau

    Sophie

    Officiel 772 livres

    Pas de cadavre ! L’avis de Sophie Masteau sur Le spectateur condamné à mort

    Passé maître dans la dénonciation de l'absurdité de notre monde, Matéï Visniec, auteur roumain ...

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité