• Accueil /
  • Les articles /
  • Rentrée littéraire 2013 : Nancy Huston, Claudie Gallay, Lyonel Trouillot, Peter Carey… au programme d’Actes sud
Actes sud - Nancy Huston

Rentrée littéraire 2013 : Nancy Huston, Claudie Gallay, Lyonel Trouillot, Peter Carey… au programme d’Actes sud

17/06/2013

A peine en vacances on pense déjà à la rentrée littéraire. Que nous ont concocté les éditeurs pour la saison prochaine ? Actes sud mise sur les grands noms de son catalogue comme Nancy Huston, Claudie Gallay ou Lyonel Trouillot. A l’étranger on notera notamment l'arrivée chez l'éditeur de Peter Carey, roi australien du roman picaresque.

Les femmes ouvrent le bal


Chez Actes sud, ce sont les romancières qui ouvriront le bal avec une première salve de parutions dès le 21 août. Hélène Frappat, lauréate d’une mention spéciale du prix Wepler en 2009 pour Par effraction (Allia), revient avec un nouveau roman, Lady Hunt, qui, selon son éditeur, réinvente le roman gothique anglais. On y rencontre une jeune femme obsédée par une maison qui la hante et qui se trouve témoin de la mystérieuse disparition d’un enfant.

L’auteur du best-seller Les Déferlantes, Claudie Gallay, revient elle aussi à la même date, avec un roman sur les arcanes de la famille intitulé Une part de ciel. "De retour dans sa région natale une femme redécouvre les non-dits du lien familial et la part d’absolu que chacun peut mettre en partage" apprend-on du communiqué.

Nancy Huston et Valentine Goby : le roman entre art et histoire


La plus française des américaines, Nancy Huston (photo), sera présente dès le 21 août également avec Danse noire. Malgré le titre l’ouvrage, l’auteur ne fera pas d’incursion dans le monde de la danse mais dans celui d’un autre art : le cinéma. Au chevet d’un grand acteur mourant, le réalisateur Paul Schwarz rêve d’un ultime projet commun racontant l’incroyable parcours entre joie et larmes, espoirs et résistances, exode, exil et fureurs de celui qui s’en va. 

C’est l’histoire qui occupe en revanche Valentine Goby dans Kinderzimmer, un roman dur qui se déroule en 1944 dans le camp de concentration de Ravensbrück. Mila, vingt-deux ans s’y trouve débarquée avec quatre-cents autres femmes. Elle devra trouver l’énergie de survivre et l’espoir de penser à l’avenir, d’autant plus qu’elle porte la vie.

Humanisme, suicide et question juive préoccupent les auteurs


Le premier homme à faire son apparition au catalogue de cette rentrée littéraire décidément très féminine n’est autre que l’auteur haïtien Lyonel Trouillot qui signe Parabole du failli ou La détestation, un roman se déployant autour du suicide d’un jeune comédien. Alors qu’il est promis au succès, Pedro se jette du douzième étage d’un immeuble. Dans son pays natal, Haïti, deux amis d’enfance tentent de comprendre les raisons de son acte.

Toujours le 21 août, on trouvera aussi en librairie La confrérie des chasseurs de livres de Raphaël Jerusalmy. On y suit le poète rebelle François Villon qui, après avoir été condamné à mort puis grâcié par le roi Louis XI, se voit envoyer en Terre sainte à la rencontre des chasseurs de livres de Jérusalem pour tenter de nouer une alliance contre l’omnipotence de Rome. Un combat romanesque de l’humanisme contre le toute-puissance du dogme indique l’éditeur. Jean-Claude Grumberg publiera quant à lui, un ensemble de dialogues impertinents entre deux voisins qui se croisent sur leur palier. Au centre de toutes leurs discussions : la question juive. Disponible le 4 septembre, Pour en finir avec la question juive entend éradiquer enfin pour de bon – et avec humour – les idées reçues sur ce sujet. 


Premiers romans : la fièvre et l’ivresse de Mathilde Janin et Loïc Merle


Mais que serait une rentrée littéraire sans les premiers romans ? Actes sud a déniché ses nouveaux talents en les personnes de Mathilde Janin et Loïc Merle. La première signe Riviera un roman rock’n roll qui emporte dans une passion amoureuse enfiévrée un artiste du rock indépendant et une mystérieuse émigrée. Tout cela entre New York et Paris dans une fin de XXe siècle frappé par une terrible pandémie rendant les voyages très dangereux. Quant à Loïc Merle, il semble tout aussi préoccupé par les bouleversements du monde actuel dans L’Esprit de l’ivresse où l’on suit les destins de trois personnages dans un pays en proie à la révolte et à la mort des idéologies. Ample et ambitieux signale Actes sud qui le publiera le 21 août.

Domaine étranger : entrée au catalogue du picaresque Peter Carey


Après trois romans parus chez Christian Bourgois dont l’excellent Parrot et Oliver en 2011, le double lauréat du Booker Prize, l’Australien Peter Carey, arrive au catalogue d’Actes sud le 4 septembre avec La Chimie des larmes. Comme il l’affectionne, l’auteur fait encore le grand écart entre les siècles et les continents en proposant l’histoire de deux être fous d’amour et de chagrin poursuivant le même but. En 1854, Henry Brandling cherche un horloger capable de construire un jouet mécanique qui guérira son fils tandis qu’en 2010 Catherine Gehrig affronte la mort de son amant en restaurant le même objet.

Julie Zeh : polar sous-marin

Contrairement à Peter Carey, elle est une habituée du catalogue d’Actes sud : l'Allemande Juli Zeh revient avec un roman intitulé Décompression. Sur l’île espagnole de Lanzarote, un séjour de plongée sous-marine se transforme en un jeu malsain entre haine et désir entre l’instructeur Sven et ses élèves. Un grand Juli Zeh estime l’éditeur.

Svetlana Alexievitch toujours aux prises avec les démons de l’URSS

La Russe Svetlana Alexievitch, auteur des Cercueils de zinc et de La Supplication, publie quant à elle La Fin de l’homme rouge, une nouvelle plongée dans la Russie communiste où résonnent les voix de centaines de témoins brisés.

Jaume Cabré à confesse

On poursuit le tour du monde d’Actes sud avec le roman du Catalan Jaume Cabré, Confiteor, attendu lui aussi pour le 4 septembre. Sous un titre qui signifie "je confesse" en latin, l’auteur laisse la parole à un homme qui s’épanche dans de longs feuillets auprès de la femme de sa vie. "Le récit des actes et des peurs d’un homme seul, contre celui de l’histoire de la pensée", signale l’éditeur.

Elias Khoury : cinquante ans de l’histoire libanaise

L’auteur libanais Elias Khoury signe Sinalcol, l’histoire d’un pharmacien de Beyrouth vivant seul avec ses deux enfants, l’un étant engagé dans un mouvement de gauche alors que le second ne jure que par la Phalange. Si différents quant aux idéaux politiques, ils n’en sont pas moins amoureux de la même femme. Qu’adviendra-t-il de ce trio ? "Une vaste fresque de la société libanaise de ces cinquante dernières années" répond l’éditeur.

Emanuele Trevi : fantasme d’une rencontre avec Pasolini


Et un passage par l’Italie pour finir : Emanuele Trevi publie lui aussi le 4 septembre Quelque chose d’écrit, l’histoire presque vraie d’une rencontre impossible avec Pier Paolo Pasolini à travers sa comédienne fétiche, Laura Betti. Les genres littéraires se mêlent sous la plume de Trevi dans cette interprétation libre de Pétrole, roman du réalisateur italien assassiné en 1975.

Côté noir


Déjà remarqué en 2012 pour La Tristesse du samouraï, Victor EL Arbol revient chez Actes noirs avec La Maison des chagrins le 4 septembre. Une violoniste virtuose commande à un peintre brisé le portrait du magnat des finances qui a tué son fils dans le but de déchiffrer sur son visage la marque de l’assassin et cautériser ses propres blessures. Ancien journaliste d’investigation, Bruce DeSilva a quant à lui, déjà remporté deux prestigieux prix avec Pyromanie qui arrive dans nos librairies à la rentrée. L’histoire d’un journaliste de Rhode Island qui aide la police a élucider les mystérieux incendies des immeubles du quartier où il a grandi.


L’écologie au rendez-vous des essais


Enfin, la collection "questions de société" fera la part belle à l’écologie en ce 4 septembre. Dans La fin du tout voiture, l’ingénieur de l’environnement Frédéric Denhez, auteur de La Dictature du carbone (Fayard), expose ses vœux pour la voiture de demain et étudie les nouveau modes de déplacements possibles.

Photo : Elena Torre Licence : creative commons

N.S

  • Envoyer
  • S'abonner
  • Imprimer
  • Partager :
  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Myspace
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Technorati
  • Partager sur Wordpress
  • Partager sur Typepad
  • Partager sur Digg
  • Partager sur Google
  • Partager sur Netvibes

Bienvenue, souhaitez-vous laisser un commentaire ?

31/10/2014

Commentaire:

Recommandation du Club de lecture Romans et nouvelles
  • Un chagrin de passage
    Milca Benedit

    Milca

    Officiel 479 livres

    Un chagrin de passage Recommandé par Milca Benedit

    Cancer des poumons... Le médecin est formel. Dans six mois, Matthieu Cazavel - quarante ans, ...

  • Anatomie d'une nuit
    Virginie Neufville

    Virginie

    Officiel 1295 livres

    Anatomie d'une nuit Recommandé par Virginie Neufville

    Dans la nuit du 31 août au 1er septembre 2008, onze personnes se donnèrent la mort dans une petite ...

Critiques du Club de lecture
  • La sixième extinction
    Delphine Leone

    Delphine

    Officiel 351 livres

    La sixième extinction L’avis de Delphine Leone sur La sixième extinction

    C'est avec un grand plaisir que j'ai retrouvé Smila Sibir et Ethan Terrel dans la suite du roman " ...

  • Chemins de poussière rouge
    Florel Florel

    Florel

    755 livres

    Voyage en Chine L’avis de Florel Florel sur Chemins de poussière rouge

    Ma Jian est un auteur dissident chinois, Gao Xingjian le prix Nobel de littérature de l'année 2000 ...

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité