Quais du polar 2013

Quais du polar 2013 : un bilan positif

03/04/2013

Le festival lyonnais Quais du polar, qui s’est déroulé du 29 mars au 1er avril, a fermé ses portes sur un bilan satisfaisant et dans une ambiance chaleureuse.

Pour sa 9e édition qui s’est tenue du 29 mars au 1er avril, le festival Quais du polar de Lyon a séduit un public toujours plus nombreux et toujours plus comblé. Avec un jour de festivités en plus, le bilan de cette année est positif avec 60 000 visiteurs contre 45 000 en 2012 indique Livres Hebdo. Les ventes de livres enregistrées par la grande librairie s’élèvent quant à elles à 25 000 exemplaires.


Ruptures de stock aux Quais !


Une semaine après le Salon du Livre de Paris, les organisateurs et les éditeurs présents ont donc bien dû constater comme un air de déjà vu dans les allées de la grande librairie et les rues de la ville : "Samedi soir, nous avions fait le chiffre d’affaire de 2012, qui fut pourtant une année exceptionnelle", constate auprès de Livres Hebdo Cécile Terrien, librairie aux Vengeances tardives. Les auteurs stars présents ont même pour certains, dû faire face à des ruptures de stock de leurs ouvrages comme le Japonais Ira Ishida.

De l’ambiance et des têtes d’affiche


La recette du succès ? Des grands noms du polar bien sûr comme P.D James venue inaugurer le festival, Henning Mankell qui a dédié son intervention lors du festival à Nelson Mandela actuellement hospitalisé, ou encore Harlan Coben ayant sifflé le coup d’envoi du match OL – Sochaux. Des têtes d’affiche donc, mais pas seulement. Comme l’explique Hélène Fisbach, directrice chargée de la programmation, toutes les rencontres autour du thriller trouvent leur public à Lyon : "Il n’y a pas que les grandes rencontres qui ont du succès. Le public apprécie aussi la présentation de L’inconnu du Nord Express à l’institut Lumière par Jeff Abott, la leçon d’art de Qiu Xaolong ou de Donna Leon au musée des Beaux-Arts, le débat entre Bernard Werber et les scientifiques à l’Opéra, ou la dictée d’Alexandre Astier", a-t-elle confié à Livres Hebdo.

Autre marque de fabrique du festival et qui n’est pas étrangère à son succès : sa gratuité. Une caractéristique qui se renouvellera en 2014 pour les dix ans de la manifestation, comme l’a déclaré le président de l’association François Pirola, et ce, malgré quelques difficultés de financement.

N.S

  • Envoyer
  • S'abonner
  • Imprimer
  • Partager :
  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Myspace
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Technorati
  • Partager sur Wordpress
  • Partager sur Typepad
  • Partager sur Digg
  • Partager sur Google
  • Partager sur Netvibes

Bienvenue, souhaitez-vous laisser un commentaire ?

19/09/2014

Commentaire:

Recommandation du Club de lecture Polar et Thriller
  • Fay
    Manon Balletti

    Manon

    151 livres

    Fay Recommandé par Manon Balletti

    Fay, une femme fatale de dix-sept ans, traverse en stop l'Etat du Mississippi, depuis les forêts du ...

  • Le secret de l'albinos
    Andrea Novick

    Andrea

    13 livres

    Le secret de l'albinos Recommandé par Andrea Novick

    Gustave n’est pas à proprement parler un ange… À vrai dire, c’est même le démon qui semble ...

Critiques du Club de lecture
  • Misery
    Elvis Paris

    Elvis

    424 livres

    l'un des meilleurs L’avis de Elvis Paris sur Misery

    Misery, c'est le nom de l'héroïne populaire qui a rapporté des millions de dollars au romancier ...

  • La Fille sans visage
    Elvis Paris

    Elvis

    424 livres

    agréable, L’avis de Elvis Paris sur La Fille sans visage

    Hoffman, dans le New Jersey, une petite ville paisible, bourgeoise. Lorsqu'on apprend que le très ...

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité