Image par défaut

Léo Ferré et sa guenon Pépée : Annie Butor raconte...

02/06/2013

Dans son livre Comment voulez-vous que j'oublie...,  paru pour le vingtième anniversaire de la mort de Léo Ferré, Annie Butor sa belle-fille, relate le lien fusionnel mais destructeur qui unissait le poète à sa guenon Pépée.

 
"T'avais les oreilles de Gainsbourg, mais toi t'avais pas besoin d'scotch, pour les r'plier la nuit, tandis que lui... ben oui ! Pépée... " Ce sont par ces mots empreints d'une grande tendresse que Léo Ferré racontait sa guenon. A l'occasion des vingt ans de sa mort, sa belle-fille Annie Butor, fille de Madeleine qui fût la muse et l'épouse tant aimée de Léo de 1950 à 1973, publie Comment voulez-vous que j'oublie... (Phébus). A travers ce vibrant témoignage où elle rend hommage à sa mère, mais aussi au chanteur qui l'éleva comme sa propre fille, elle évoque avec nostalgie sa vie d'enfant aux côtés de ce couple uni et fou amoureux. Seule ombre au tableau : l'arrivée au sein de leur famille de Pépée, une jeune guenon à laquelle Léo et Madeleine s'attachèrent plus que de raison, et qui acheva de causer leur perte...
 

La belle vie avant Pépée

 
"Un amour fulgurant", c'est ainsi qu'Annie Butor décrit la forte relation qui durant 18 années, lia sa mère Madeleine à son poète anarchiste de beau-père, Léo Ferré. Dès l'âge de 5 ans, cette enfant fût le témoin privilégié de leur complicité artistique (sa mère Madeleine choisissant elle-même les poèmes d'Aragon ou d'Apollinaire que Ferré interprétait), mais aussi de la vie de bohème palpitante qu'elle partageait avec eux. Dans les cafés et autres cabarets de Saint-Germain-des-prés, partout elle accompagnait sa mère et celui qu'elle appelait son "Pouta".
 

Un amour en chasse un autre...


Si l'ouvrage d'Annie Butor, récemment accueillie sur le plateau de Laurent Ruquier, décrit bien l'amour absolu que ce couple se portait, il n'en révèle pas moins l'avènement d'un lien puissant mais toxique qui se tissa entre eux et Pépée, la guenon qu'ils avaient recueillie. Immédiatement considérée comme la prunelle de leurs yeux, Pépée devint rapidement un élément perturbateur du cocon jusque là paisible où Annie Butor grandissait. Comme le précise Le Point, la guenon, chérie par le couple impose sa loi,  "mange à leur table, fume le cigare et fait des coups pendables" qui, les années passant, se révèlent nocifs pour l'équilibre de la petite famille. L'auteur d'ailleurs, le dépeint dans son récit : "Plus de gouttières, plus de vitres. Pépée faisait voler les tuiles et s'attaquait aux chats qu'elle tuait, aux chiens qu'elle martyrisait."
 

Une longue descente aux enfers


Les années filent et s'adaptant à Pépée, Léo Ferré et Madeleine s'isolent dans un château du Lot. Toute cette agitation autour de la guenon finit par avoir raison du couple, qui lentement mais sûrement se délite. Délaissée par son mari, Madeleine sombre dans l'alcoolisme et en 1968, Léo lui annonce par lettre qu'il la quitte. A la suite d'une chute, Pépée grièvement blessée est euthanasiée, et la mère d'Annie se voit soupçonnée de vengeance sur l'animal. Alors que le poète rendait hommage à "sa fille" en composant Pépée, Madeleine errait hagarde à la recherche de son homme et "a été jusqu'au bout de ce qu'il était possible de vivre, seule, abandonnée dans ce lieu cauchemardesque".

E.W

  • Envoyer
  • S'abonner
  • Imprimer
  • Partager :
  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Myspace
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Technorati
  • Partager sur Wordpress
  • Partager sur Typepad
  • Partager sur Digg
  • Partager sur Google
  • Partager sur Netvibes

Bienvenue, souhaitez-vous laisser un commentaire ?

29/08/2014

Commentaire:

Recommandation du Club de lecture Actualité
  • Le premier sexe
    Thierry BAZZATO

    Thierry

    2 livres

    Le premier sexe Recommandé par Thierry BAZZATO

    Après des décennies de féminisme forcené, que reste-t-il de l'homme ? Il n'a pas disparu, non, ...

  • Tais-toi et pardonne !
    MARTY DEBY

    MARTY

    1 livre

    Tais-toi et pardonne ! Recommandé par MARTY DEBY

    Deux millions de personnes en France déclarent avoir subi des abus dans le cadre familial. Moins de ...

Critiques du Club de lecture
  • Atomka
    Pignouf G

    Pignouf

    68 livres

    Atomka L’avis de Pignouf G sur Atomka

    Franck Thilliez nous fait voyager avec ce thriller à couper le souffle, des Alpes, au nouveau ...

  • Divergente Tome 2
    Alexandra Ovre

    Alexandra

    114 livres

    Il y a du mieux ... L’avis de Alexandra Ovre sur Divergente Tome 2

    Tris, Tobias, Caleb, Peter et Marcus se rendent chez les Fraternels ... Actions, complots, ...

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité