Harlan Coben

Harlan Coben : "Mickey est plus sombre que son oncle Myron Bolitar"

15/11/2012

Dans un entretien accordé à MyBOOX, l’écrivain américain Harlan Coben qui publie A découvert (Fleuve Noir), premier épisode d’une nouvelle trilogie adressée à un public adolescent, est revenu sur la genèse de son célèbre personnage, l’agent sportif Myron Bolitar.

Harlan Coben se lance à la conquête de nouveaux lecteurs ! Dans son dernier thriller A découvert, le romancier américain nous fait découvrir un nouveau personnage Mickey Bolitar, neveu du célèbre agent sportif qui a fait son succès et autour de qui se construit l’intrigue.

"Il n’existait pas beaucoup de thrillers adressé aux adolescents"


"Avant tout, je suis père de quatre adolescents. J'avais donc envie d'écrire un livre que mes enfants et leurs amis puissent lire", raconte l'écrivain. Par ailleurs, il existe une grande littérature très intéressante pour les jeunes adultes tels que Harry Potter, Twilight, Hunger Games etc. On y parle sorciers, vampires, science-fiction, etc. Mais j’ai réalisé qu’il n’existait pas beaucoup de romans à suspens adressé aux adolescents. C’est pourquoi j’ai souhaité tenté l’expérience. Or, dans mon dernier livre Haute tension, j'avais introduit le neveu de Myron Bolitar, Mickey, âgé de 15 ou 16 ans. J’ai alors réalisé qu’il avait encore de nombreuses histoires à raconter."

Des apparences trompeuses


Paru le 6 septembre dernier sous la forme de deux romans - l'un pour les adultes au Fleuve noir, l'autre pour les jeunes adultes chez Pocket jeunesse - A découvert raconte le destin de Mickey, contraint de vivre temporairement chez son oncle, le célèbre agent sportif Myron Bolitar, suite à des événements tragiques dont il tient ce dernier responsable. Suite à la disparition mystérieuse de sa petite amie, il découvre que celle-ci n’était pas si sage qu’il le croyait. S’est-elle mise en danger ? Les questionnements du personnage s’élargissent à toute sa famille : et s’il était victime d’une terrible machination ?

"Myron Bolitar est un peu mon alter ego"


Afin de plaire aux adolescents, Harlan Coben, dont les romans sont traduits dans 41 pays et se sont vendus à environ 50 millions d'exemplaires à travers le monde, a appliqué une méthode simple: s'inspirer de son propre entourage : "Un écrivain a toujours du mal à l’admettre mais les personnages de fiction sont souvent inspirés d’individus réels. Myron Bolitar par exemple est un peu mon alter ego. Quant à Win, il s’inspire en grande partie d’un de mes colocataires au collège. Il y a toujours une part de soi dans un personnage. Même les mauvais."

Mickey dans les pas de son aïeul


Surfant sur le succès de son personnage fétiche, Myron Bolitar, Harlan Coben n’a pas hésité à créer un personnage tout aussi complexe que son oncle : "Mickey et Myron ont de nombreux points communs, nous confie l’auteur. Tous deux sont athlétiques, intelligents, forts, loyaux et possèdent ce que l’on peut appeler "le complexe du héros" lorsqu’ils doivent sauver quelqu’un. Mais la principale différence entre les deux personnages est que Mickey est, me semble-t-il, plus sombre que Myron. Alors que ce dernier a eu une enfance heureuse, Mickey doit composer avec un père mort et une mère en cure de désintoxication. Cela forge un caractère."

Mickey en attendant le retour de Myron? "Ce n'est pas pour tout de suite mais j'y reviendrai certainement", nous confie Harlan Coben . Pour le plus grand plaisir de ses fans...

Olivier Simon

  • Envoyer
  • S'abonner
  • Imprimer
  • Partager :
  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Myspace
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Technorati
  • Partager sur Wordpress
  • Partager sur Typepad
  • Partager sur Digg
  • Partager sur Google
  • Partager sur Netvibes

Bienvenue, souhaitez-vous laisser un commentaire ?

26/10/2014

Commentaire:

Recommandation du Club de lecture Polar et Thriller
  • Fay
    Manon Balletti

    Manon

    154 livres

    Fay Recommandé par Manon Balletti

    Fay, une femme fatale de dix-sept ans, traverse en stop l'Etat du Mississippi, depuis les forêts du ...

Critiques du Club de lecture
  • 50 nuances de Grey
    Flore Petton

    Flore

    174 livres

    50 nuances de Grey, moi ça me va bien. L’avis de Flore Petton sur 50 nuances de Grey

    Avec toute la polémique qui tournait autour de cette trilogie, je m'étais dit que je ne lirais pas ...

  • Canada
    Sophie Masteau

    Sophie

    Officiel 776 livres

    Incident de parcours... L’avis de Sophie Masteau sur Canada

    Dell et Berner, jumeaux aussi dissemblables que leurs sexes, ont 15 ans lorsque leurs parents ...

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité