Allen Ginsberg - Poèmes

Beat Generation : une salve de rééditions chez Christian Bourgois

22/11/2012

Après avoir donné lieu à de nombreuses actualités éditoriales au printemps dernier à l’occasion de la sortie du film adapté de Sur la route, la Beat Generation fait de nouveau l’objet de plusieurs parutions aux éditions Christian Bourgois.

2012 restera définitivement l’année où le grand public a redécouvert la Beat Generation. A travers le film de Walter Salles adapté de Sur la route de Jack Kerouac au printemps dernier dans un premier temps et grâce ensuite aux nombreux événements éditoriaux et muséographiques qui ont accompagné cette sortie. Les célébrations se poursuivent en cet automne avec de nombreuses parutions aux éditions Christian Bourgois, qui fêtent elles aussi les cinquante ans du groupe mythique.

L’ombre de Burroughs


Déjà paru en France 1998, L’ombre d’une chance de William Burroughs vient de revoir le jour dans la collection "Titres" toujours dans la traduction de Sylvie Durastanti. L’écrivain y narre l’histoire du Capitaine Mission – archétype de la liberté déjà présent dans d’autres œuvres de Burroughs - aventurier du XVIIIe siècle installé à Madagascar dans une colonie baptisée "Liberatatie" régie par un ensemble de lois très strictes. Sous couvert d’un roman d’aventures, Burroughs livre un texte hybride entre le conte philosophique et la poésie hallucinée chère à l’auteur du Festin nu.

Allen Ginsberg par trois fois


Allen Ginsberg, seul représentant de la Beat Generation encore vivant, voit trois de ses textes réédités dont deux journaux dans la collection "Titres". Le premier allant de 1952 à 1962 retrace les errances et différentes expérimentations, notes de voyages et autres brouillons, bref autant de fragments d’inspiration de l’écrivain vagabond qui n’a alors encore rien publié.

Les journaux dits "indiens" datent de 1962-1963 et du séjour que fit Ginsberg avec son ami, le poète Peter Orlovsky et regroupent des scènes de rues, des conversations avec des mendiants, des marchands ou des gourous qui initieront le futur bouddhiste au mysticisme indien. « Non destinés à l'origine pour le regard public, il a fallu cinq ans pour transcrire, remanier et publier ces journaux et dessins correspondants reproduits selon le solitaire travail manuel de soi consignant par écrit sa propre conscience, l'antique yoga de la Poésie », écrivait l’auteur de Howl en 1970 concernant ces écrits.

La totalité des Poèmes d’Allen Ginsberg sont également enfin regroupés en un seul volume bilingue et proposés en ordre chronologique. De Reality sandwiches à Cosmopolitan greetings en passant par Linceul blanc. Louant la saccade de la rue, le souffle de la rêverie, l’abandon au sexe, à la médiation ou à la drogue, ces textes sont autant de manifestes de la Beat Generation, que l’on a longtemps et à tort assimilé à un mouvement littéraire, et qui prouve bien aujourd’hui qu’elle est au-delà de cela.

N.S

  • Envoyer
  • S'abonner
  • Imprimer
  • Partager :
  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Myspace
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Technorati
  • Partager sur Wordpress
  • Partager sur Typepad
  • Partager sur Digg
  • Partager sur Google
  • Partager sur Netvibes

Bienvenue, souhaitez-vous laisser un commentaire ?

21/09/2014

Commentaire:

Recommandation du Club de lecture Romans et nouvelles
  • Peine perdue
    Anne-Laure Capredon

    Anne-Laure

    436 livres

    Peine perdue Recommandé par Anne-Laure Capredon

    Les touristes ont déserté les lieux, la ville est calme, les plages à l'abandon. Pourtant, en ...

  • Charlotte
    Nath G

    Nath

    67 livres

    Charlotte Recommandé par Nath G

    Ce roman retrace la vie de Charlotte Salomon, artiste peintre morte à vingt-six ans alors qu'elle ...

Critiques du Club de lecture
  • Journal d'une accoucheuse
    Sylvie Sagnes

    Sylvie

    6 livres

    Premier roman L’avis de Sylvie Sagnes sur Journal d'une accoucheuse

    "Pour qui naît dans une famille tamoule brahmane, les études priment sur tout." Pourtant, ...

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité