Bastien Vivès, grand prix de la BD

Bastien Vivès, 27 ans, reçoit le Grand prix de la critique BD

05/12/2011

Aux âmes bien nées, les lauriers n’attendent pas le nombre des années. Bastien Vivès, par exemple, 27 ans à peine, a déjà reçu le Grand Prix de la critique de BD 2012 pour Polina (Casterman-KSTR), récit illustré d'une apprentie danseuse.  

 

Un "chef d'oeuvre"

 

En décernant ce prix, l'Association des critiques et journalistes de bande dessinée (ACBD) a déclaré consacrer un "très grand talent (…) déjà remarqué par la qualité de ses précédents ouvrages, mais qui, avec Polina, signe son premier chef-d'œuvre". Né en 1984 à Paris, Bastien Vivès avait déjà co-publié Hollywood Jan, avec Michaël Sanlaville (2008), Le Goût du Chlore (2008), primé au festival d’Angoulême, Dans mes yeux, Amitié étroite (2009) ainsi que la trilogie Pour l ‘Empire (2010-2011) aux éditions Dargaud.

 

 

 

"Une virtuose leçon de dessin"

 

Choisie parmi 3.863 nouveautés publiées dans l'espace francophone européen (France, Belgique, Suisse) entre novembre 2010 et fin octobre 2011, une production qui, signale l’association, ne cesse d’augmenter depuis 16 ans, l’œuvre primée se révèle, selon les critiques, une "virtuose leçon de dessin, au noir et blanc plein de douceur rehaussé d'aplats gris (…) (mais) aussi une réflexion sur la création. Polina parle en profondeur de la relation unique qui s'établit entre le maître et l'élève".

 

 

Qu'est-ce que le "Grand prix de la Critique BD" ?

 

Fondé en 1984, le Grand Prix de la Critique vise à "soutenir et mettre en valeur, dans un esprit de découverte, un livre de bande dessinée, publié en langue française, à forte exigence narrative et graphique, marquant par sa puissance, son originalité, la nouveauté de son propos ou des moyens que l’auteur y déploie". L’an passé, le grand prix avait été attribué à David Mazzucchelli pour Asterios Polyp chez Casterman.

 

 

 

Lauren Malka

 

  • Envoyer
  • S'abonner
  • Imprimer
  • Partager :
  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Myspace
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Technorati
  • Partager sur Wordpress
  • Partager sur Typepad
  • Partager sur Digg
  • Partager sur Google
  • Partager sur Netvibes

Bienvenue, souhaitez-vous laisser un commentaire ?

17/09/2014

Commentaire:

Recommandation du Club de lecture BD
  • Plus ne m'est rien...
    Anne-Laure Capredon

    Anne-Laure

    435 livres

    Plus ne m'est rien... Recommandé par Anne-Laure Capredon

    Roquevaire, novembre 1847. Autour du cercueil d'Hugo, la deuxième génération des Sambre se ...

Critiques du Club de lecture
  • Les causes du Larzac
    Nath G

    Nath

    67 livres

    intéressante plongée dans le Larzac L’avis de Nath G sur Les causes du Larzac

    Le roman suit la quête de Mathilde, parisienne qui est obligée de retourner dans le Larzac suite ...

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité